Preloader

Notre site Web utilise des cookies pour améliorer et personnaliser votre expérience. Notre site Web peut également inclure des cookies de tiers tels que Google Analytics, Youtube. En utilisant le site Web, vous consentez à l'utilisation de cookies. Notre politique de confidentialité est disponible sur demande.

L’affiche

Olivier Dauger, artiste de l'air

Olivier Dauger

Graphiste, illustrateur, diplômé de l’Esag Penninghen, Olivier Dauger dessine depuis une trentaine d’années pour la presse, la communication, la publicité. Amoureux de la ligne claire et de l’école franco-belge, et passionné par les années 30-40 (histoire, design, architecture… et aviation), c’est un grand admirateur du travail de E.P. Jacob, Chaland, Serge Clerc.

De 2006 à 2011, la série Ciel en ruine le consacre comme l’un des meilleurs illustrateurs de bande dessinée d’aviation.
La série Ciel de Guerre, puis la biographie d’Hélène Boucher (écrite par Didier Quella-Guyot) confirment son talent. Sa maitrise graphique du monde de l’aviation lui vaut d’être agréé Peintre de l’Air et de l’Espace en 2019.
Touche à tout, il se plonge également avec délice dans les enquêtes de Miss Marple ou dans un récit politico-policier intitulé Les Frères Nowak.

Les Corsairs du Pacifique

Le Chance Vought F4U Corsair est un avion militaire américain qui fut mis en service en 1942. Sa carrière dépassa de loin l’époque de  la Seconde Guerre mondiale car sa carrière continua jusque dans les années 1970.

La série télévisée Les Têtes brûlées (“Baa Baa Black Sheep”) a contribué à populariser sa silhouette très caractéristique, avec son aile en W (aile en mouette inversée).
Pendant la Seconde Guerre mondiale, le Corsair opéra principalement dans le Pacifique, à la fois au sein de l’US Navy et de l’US Marine Corps Aviation.

Les Curtiss P-40

P-40 N5, F-AZKU, © Jean-Pierre Touzeau
P-40 N5, F-AZKU, © Jean-Pierre Touzeau
Real Heroes No. 7, November 1942
Claire-Chennault © Real Heroes No. 7, November 1942

Le Curtiss P-40 Warhawk fut le troisième avion de chasse le plus produit des États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale. Il vola pour la première fois en 1938 et demeura le seul chasseur valable et disponible en grand nombre de l’aviation américaine.

Leur première utilisation par les Etats-Unis en combat eu lieu le 7 décembre 1941, lors de l’attaque de Pearl Harbor. Sur 99 P-40 basés ce jour-là à Hawaï, seuls sept appareils parviennent à prendre l’air et attaquer les Japonais. Ils revendiqueront cinq victoires, dont quatre pour le seul George Welch. Le scénario est assez similaire pour le 24e Pursuit Group, sur le terrain de Clark Field aux Philippines, les 107 P-40B, présents ne sont plus que 22 après quatre jours de combat, 26 étant détruits au sol, dès le 8 décembre. Le lieutenant Boyd D. Wagner sur son P-40E, réussira quand même à abattre quatre Nakajima Ki.27 du 50eSentai, le 12, il en ajoutera un autre le 16.
Un autre groupe de chasse célèbre sur P-40, fut le 23e (14th USAAF), qui succéda aux Tigres volants en Chine, et qui opéra sur cet avion jusqu’à la fin de la guerre avec un très bon rapport victoires/pertes.

Le P-40 “Little Jeanne”, qui sera visible au Paris Villaroche AIR LEGEND 2021, est un véritable combattant de la guerre du Pacifique. Découvrez ici son histoire.

The Flying Tigers
The Flying Tigers

Le Commonwealth CAC Boomerang

CAC-12 Boomerang © Jean-Pierre Touzeau
CAC-12 Boomerang © Jean-Pierre Touzeau
CAC-12 Boomerang © Eric Barnwarth
CAC-12 Boomerang © Eric Barnwarth

Le Commonwealth CAC Boomerang fut le seul avion de conception entièrement australienne à combattre au cours de la Seconde Guerre mondiale. Au début de la Guerre du Pacifique, la Royal Australian Air Force ne disposait que de 175 avions de chasse, qui plus est, de conception dépassée. Faute de pouvoir se procurer des appareils auprès des Britanniques ou des Américains, déjà sous tension de production, les Australiens décidèrent donc de concevoir leur propre modèle. La Commonwealth Aircraft Corporation produisait alors sous licence le CAC Wirraway, dérivé du North American NA-33, avion d’entraînement qui deviendra célèbre sous le nom de T-6 Texan.

Lawrence Wacket, l’ingénieur en chef de la CAC, conçut un appareil reprenant les bases du NA-33, en l’équipant d’un moteur de 1200 ch, soit plus que deux fois plus puissant. Le CAC Boomerang, maniable et simple à piloter, se révéla un franc succès.

Opérationnel dès octobre 1942, il ne fut remplacé dans son rôle d’intercepteur qu’à l’arrivée de chasseurs plus performants, depuis le Royaume-Uni et les États-Unis, fin 1943. Il demeura toutefois opérationnel, se révélant un excellent appareil pour l’appui tactique des troupes au sol, et se distingua dans ce rôle jusqu’à la fin de la guerre.